jeudi 5 août 2010

4 août, Ride Baby ride...

Lance Armstrong? Une fillette!! On le prend quand il veut. Nous avons passé la journée à pédaler (sur un vélo, pas un pédalo), vraiment crevant. Mais reprenons d'abord où nous en étions resté hier.
Hier soir, après avoir pris un jus de fruits frais (Papaye et Lime), et diné, nous nous sommes couchés avec les poules: 20h. Nous nous sommes levés ce matin à 8h, avec des yeux aussi cernés que des ratons laveurs. Illico presto nous sautons sur nos vélos pour aller prendre le petit-déjeuner en ville.

Nous testons le petit-déjeuner sri lankais, et avec les doigts s'il vous plait. Très bon et très copieux, toujours épicé, mais bien moins qu'hier. En gros on a de petites galettes de cheveux d'anges qui servent à attraper le reste des aliments (viande, poisson, légumes). Et pour faire glisser tout ça, nous prenons un thé sri lankais avec lait et beaucoup de sucre. Très bon également. Ça nous coûte la modique somme de 340 Rs, la ruine.
Après ce copieux repas, nous avons démarré la visite d'Anaradhapura à vélo. Nous nous sommes d'abord procuré le ticket pour l'ensemble du triangle culturel ( 5750 Rs), qui nous donne accès aux diverse ruines de la ville, mais également aux sites de nos prochaines étapes. Personne ne nous l'a demandé de la journée!
La ville ancienne est clairsemée de ruines de temples et de dagobas gigantesques toujours au milieu de la verdure. Pour visiter chacune de ces attractions, il faut bien sûr se couvrir les épaules et se déchausser (parfois encore bien loin du but, ouille!).

Outre les visites de ces sites, la seule balade en vélo vaut déjà la peine. On croise sans cesse des animaux, vaches (banal certes), chiens (oui, banal encore), écureuils à profusion (moins commun déjà), furets (ha oui), oiseaux multicolores tels que des perruches vertes (ça sort déjà de l'ordinaire), aigles, mais surtout, on voit plus de singes ici que de chats errants en France.

Nous sommes tellement absorbés par nos contemplations que nous en oublions nos estomacs. Nous déjeunons tardivement et frugalement d'une pastèque juteuse et sucrée, et plus tard de hoppers (petites crêpes avec de la purée de piments).

Nos premières impressions du pays sont très positives. Les gens sont très souriants, et on nous aborde à plusieurs reprises simplement pour savoir de quel pays nous venons (« France...Zidane! »). Et ceci sans chercher à nous vendre quoi que ce soit la majorité du temps. Pendant nos visites nous croisons plusieurs groupes scolaires, et les enfants viennent à chaque fois nous voir pour tester leur anglais, « What's your name? What is your country? ». Sabrina en particulier est le centre de leur attention, forcément, les cheveux clairs c'est pas courant ici.
A un groupe ravi (une bonne trentaine), nous apprenons à dire « au revoir » en français. Nous les croisons à nouveau plusieurs fois, et à chaque fois on a droit à « Sabrina! Sabrina! » ou quelque chose de ressemblant.
En fin d'après-midi, épuisés et affamés nous passons chez le boulanger acheter des petits-pains fourrés aux légumes, des crêpes natures et fourrées, qui accompagnés de fruits constitueront notre diner. Qui a dit que dîner à 18h30 c'est juste bon pour les anglais? Et puis de toute façon le soleil se couche à cette heure là!
Ce soir encore, nous ne ferons pas de vieux os, car demain nous faisons un saut à Mihintale ( à 16km), et surtout nous avons plein les pattes.
Lance Armstrong? Un rigolo!

1 commentaire:

  1. Un commentaire s'impose sur la première photo : "GARAGE ??!!"

    RépondreSupprimer