jeudi 26 mai 2011

26 Mai, Triathlon

Mal aux pieds ce matin.

Pour varier les plaisirs, nous allons faire du vélo. A 5 minutes à pieds de l'appart, un loueur en propose à 8000 Yens par jour, banco !

La journée est maussade, mais il ne devrait pas pleuvoir avant ce soir. Nous démarrons donc notre exploration de Kyoto par la partie nord-ouest (la plus éloignée).

C'est parti, pour 1h30 de vélo sur une monté assez douce pour atteindre le Kinkaku-Ji. Sur la carte ça ne faisait pourtant que quelques petits centimètres. Heureusement la température est douce, aux alentours de 23°C. C'est un des monuments les plus connus du pays, aussi connu sous le nom de pavillon d'or. Sur les bords d'un étang au milieu de collines boisées, le site a tout d'une carte postale. Sur place, il y a de nombreux groupes scolaires encore une fois. Plusieurs nous abordent timidement dans un anglais maladroit. C'est pour leur english project. Nous échangeons quelques mots, signons quelques autographes, et posons pour quelques photos. Tout le monde est ravi, nous compris. Ça fait du bien de faire les stars, ça nous manquait un peu depuis la Chine. Après une pause déjeuner dans un petit resto de Ramens, nous filons vers le Ryoan-Ji ( ouf ça descend un peu).

Son jardin zen en est son principal attrait. On y accède en rentrant dans le temple préalablement déchaussés. Ça fait du bien. L'année dernière nous avions pris l'habitude des visites nu-pieds.

Le jardin invite à la méditation, mais il y a un groupe de retraités français assez bavards tout près de nous. Quelques nouveaux coups de pédales, nous conduisent ensuite au Ninna-Ji. Encore un temple bouddhique, hébergeant une pagode à 5 étages. Le jardin de cerisiers (plus en fleurs en cette saison) est une promenade paisible. De nouveaux collégiens, vêtus en tenue traditionnelle (pourquoi???), kimono sombre pour les garçons et à fleurs pour les filles, nous abordent encore pour tester leur anglais. Nous décidons ensuite de rentrer car la route est longue et la journée d'hier se fait encore sentir. Demain nous restons sur Kyoto.

A pieds, à vélo, ou à la nage, nous ne savons pas encore.

2 commentaires:

  1. Trop chouette, on s'y croirait... et Sabrina, elle est où ta jupette ?

    RépondreSupprimer